Syprès

Syprès

L'alternative funéraire

Une coopérative funéraire à Bordeaux

Syprès est une coopérative. Un statut qui s’inscrit dans le courant de l’Économie Sociale et Solidaire et place l’homme, et non le capital, au cœur du projet. Les familles, les prestataires, les partenaires, les salariés, les collectivités et les soutiens peuvent ainsi, s’ils le souhaitent, devenir sociétaires de la coopérative, en acquérant au moins une part sociale.
À Syprès, nous avons une approche qui fait appel à la beauté, au sensible, à la solidarité et à l’écologie. Notre attention est centrée sur le respect de la vie du défunt, de ses volontés et de sa personnalité. Nous sommes respectueux de vos croyances, de vos valeurs, de votre philosophie, de votre culture, de vos choix et de votre rythme.

Pour changer de regard et de pratiques autour de la mort, nous proposons un programme de Recherche, d’Innovation et de Développement. C’est un espace de réflexion et d’action pour imaginer les nouveaux métiers et interventions avec les familles et les professionnels confrontés à la mort.

Restriction COVID 19 : La coopérative reste ouverte, mais il y a des restrictions suivant les différents lieux de cérémonie.

Sypres vous propose

Organiser des obsèques

Syprès accompagne les familles dans l’organisation d’obsèques adaptées à leurs souhaits, hors des sentiers battus, en portant une attention particulière à la cérémonie rituelle

Changer de regard sur la mort

Oser porter un autre regard sur la mort consiste à agir sur l’ensemble des temporalités qui entourent le moment du décès et des obsèques. Pour commencer, il s’agit de libérer la parole sur le sujet...

L’équipe

Olivier GALLET
Président / coordinateur

Olivier est Président de Syprès. Formé au développement international, à l’ethnologie et à la science politique, il coordonne aujourd'hui le projet et l'équipe de la coopérative. Son expérience s’inscrit dans les mouvements d’éducation populaire, de développement et d’innovation. Il s’est investi sur les rites de passage de la jeunesse (scoutisme, FabriK à DécliK) avant de s’intéresser aux rites funéraires.

Olivier GALLETOlivier GALLETOlivier GALLET
Léa BARTHE
Chargée de Communication

En charge de la Communication et de l’Évènementiel de Syprès, Léa a rejoint notre équipe afin de préparer un Master 2 en Direction Artistique en alternance. Elle organise les cafés mortels, met à jour le site internet et réalise les supports de communication. Motivée par l’aspect innovant et dynamique de la coopérative, elle rejoint l’aventure afin de participer au changement de regard sur la mort – un vrai défi de communication.

Léa BARTHELéa BARTHE
Pauline Bendjebbar
Ingénieure recherche et innovation

Pauline vient renforcer l’équipe de Syprès sur les activités de recherche et d’innovation. Ingénieure en agriculture et docteure en science politique, Pauline est convaincue que le changement repose sur la manière de penser et construire les solutions. Pauline rejoint Syprès en proposant le fruit de ses recherches et de sa formation au service de l’intelligence collective, à savoir, un changement de regard sur la mort.

Pauline Bendjebbar
Yann-Maël LE ROY
Célébrant / Accompagnateur Funéraire

Yann-Maël retrouve avec Syprès les activités funéraires, secteur où il a travaillé plus de 10 ans. Yann-Maël est célébrant et souhaite replacer l'humain au centre des cérémonies d'obsèques. Également, vidéaste et musicien, il porte une attention particulière aux différentes expressions artistiques et à l'écologie.

Yann Maël LE ROY
Florence Zaragoza
Célébrante

Florence vient de l'animation socio-culturelle et du théâtre, le décès de son mari a marqué un tournant dans sa vie, c'est à ce moment-là que le sujet de la mort l'a intéressé. De là en a découlé une conférence gesticulée et une formation en tant que célébrante et conseillère funéraire. Elle a connu Syprès lors d'un Café Mortel à côté de chez elle, aujourd'hui elle s'implique dans le LAB, le Podcast "À la vie, à la mort" et officie en tant que célébrante.

Site web
Edileuza GALLET
Fondatrice, célébrante

Fondatrice et porte-parole de Syprès, Edileuza est Psychanalyste et Hypnothérapeute indépendante. Sa volonté de "changer de regard sur la mort" l'a amené en Suisse pour suivre une formation de Célébrante Laïque et de rapporter le concept de "Cafés Mortels" élaboré par l'anthropologue Bernard Crettaz, deux dimensions qu'elle pilote à Syprès.

Edileuza GALLETEdileuza GALLETEdileuza GALLET
Thomas Allié
Chargé de développement FC2F

Thomas prépare un M2 Économie Sociale et Solidaire et Innovation Sociale en alternance. Sa mission est d’accompagner le développement de la Fédération des Coopératives Funéraires Françaises (FC2F). Il fait le lien avec les porteur.se.s de projet, et cherche à structurer le réseau. Découvrir la capacité de transformation de l’ESS l’a amené à rejoindre Syprès et la FC2F pour promouvoir une alternative dans le domaine funéraire.

Thomas Allié
Nathalie DROGOUL
Responsable groupe de parole

Fondatrice et gérante d’une société de services & gestion de voiliers depuis une trentaine d’années, Nathalie cherchait un nouvel engagement en économie sociale et solidaire avec une orientation très forte sur l’accueil et l’écoute. C'est le sens qu'elle a trouvé a Syprès où elle anime le groupe de parole sur le deuil.

Le Conseil Coopératif

Voici les membres du Conseil de gauche à droite : Olivier GALLET, Anne-Marie DEFORGES , Éric LE BRAZ, Paul AMOUROUS, Nathalie DROUGOUL et Edileuza GALLET. Les autres membres qui ne figurent pas sur cette photo : Marine SABADACH, Olivier MOUGEL et Chantal PUYRAVEAUX

Le LAB Sur les cérémonies rituelles

Voici les participants réguliers du LAB : Edileuza et Olivier GALLET, Alèxe DUVAUT, Léa BARTHE, Eric LE BRAZ, Marie MOREIRA, Christine L, Emmanuelle FIRDION, Delphine CHENUET, Florence ZARAGOZA, Marie-Caroline REVANCHE, Hélène CHAUVEAU, Pascaline LAFON, Hervé DESCOMBES, Noémie ROBERT, Angelique BODET, Chantal Puyravaud, Yann-Mael LE ROY, Raphael BOUYSSET, Cécile FAYE, Alexandra FAVRE, Constance GARROUTEIGT, Marie-Pierre FOURNIER, Adeline SALAPAK, Stella AUCHARLES.

Dans l'actualité de Syprès

Une AG prospective et rétrospective
Parler de la mort…. Mais avec qui ? Comment ? Où ? Et comment préparer mon enterrement de rêve ? On a ainsi pu voir, écouter et débattre… Ces questions...
Lire l'article... "Une AG prospective et rétrospective"
Renouer les liens même après la mort
Nicole n’a pas revu sa famille avant de mourir. La dernière fois c’était il y a 35 ans. Après, la maladie a pris le dessus et...
Lire l'article... "Renouer les liens même après la mort"
Une Coopérative funéraire à Poitiers : l’aventure est lancée
Le projet est dans les tuyaux ! Nous nous sommes rendus jeudi 9 juin dernier à Poitiers afin d’apporter notre soutien au projet de coopérative funéraire qui...
Lire l'article... "Une Coopérative funéraire à Poitiers : l’aventure est lancée"

On a aimé les prestations de Syprès

  • On a choisi la pompe funèbre la moins funèbre !
  • Je voulais aussi vous remercier pour notre entretien. J’ai vraiment senti un poids partir physiquement. J’ai beaucoup moins pleuré et je commence à me sentir un peu apaisée dans cette épreuve.
  • Merci infiniment pour votre accompagnement. Durant cette épreuve, je ne pensais pas que nous pourrions passer un beau moment, avec les mots justes, la musique et aussi les silences pour être vraiment présents avec Papa. Merci également pour votre attention et votre écoute qui nous ont rassuré tout au long de cette traversée.
  • Depuis la Covid nous avons accentué nos déplacements à pieds, dans nos quartiers, pas loin de chez nous et c’est par hasard qu’on a découvert une boutique qui a attiré notre attention à l’enseigne nous avons pu lire  »SYPRÈS COOPÉRATIVE FUNÉRAIRE » sur la porte vitrée on a pu voir que le fournisseur d’électricité c’est ENERCOOP, c’était je crois un dimanche et la boutique était fermée. 2 jours après j’ai franchi le seuil de cet OVNI, quelqu’un m’a reçue, c’était le gérant et à la suite de cet échange avec mon mari, nous avons décidé d’adhérer. Mardi 15 juin 2021 j’ai participé à la première AG, je pensais que j’allais me retrouver avec des vieux comme moi….. et bien pas du tout ; la grande majorité des participants devait être entre 30 et 40 ans j’ai été à la fois étonnée de voir ces jeunes porteurs d’une réflexion nouvelle sur l’approche de la mort, l’accompagnement des personnes confrontées à la mort et au deuil, un regard différent sur les lieux, remettant en question la minéralisation des cimetières, où comment ouvrir ces lieux à la vie de la cité.

Les Partenaires

Ils nous soutiennent

Ils nous accompagnent