L’émergence des coopératives funéraires

L’émergence des coopératives funéraires est impressionnante depuis quelques mois. Inspirées par les coopératives funéraires du Québec qui se sont fédérées depuis plus de 30 ans, la coopérative de Nantes a vu le jour en 2016 suivi de Bordeaux en 2019, Rennes et Dijon en 2020. Ces premières implantations devrait être imitées prochainement à Angers, Tulles, Orléans, Caen, Strasbourg, Paris et d’autres porteuses et porteurs de projets envisagent de franchir le pas à Lille, Toulouse, Bruxelles, Valence et dans d’autres territoires…

La dynamique est impressionnante est nous oblige à penser collectif, coopératif. Ça tombe bien c’est notre ADN. Même si les choses semblent précipitées parce que chacun.e a beaucoup à faire sur son territoire, nous pouvons compter sur un soutien de facilitation de la Caisse d’Épargne représentée par Anthony Pape et l’URSCOP avec Jérôme Carpinelli.

Plusieurs rencontres ont eu lieu, notamment avec nos amis Québecois qui nous ont partagés leur expérience de fédération. Aujourd’hui, nous sommes en mode projet (réunions de travail régulières) et nous avançons pour nous structurer sous une même association avec un objectif commun, des missions et des ressources. Cet effort collectif devrait permettre d’accélérer le développement des coopératives funéraires, de mutualiser des moyens et de d’inscrire notre proposition alternative et innovante sur le territoire national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *